Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Julien Tosoni : champion de France de Futsal, Président d'association, étudiant ...

Interviews

-

22/07/2019


Grâce à Évry, j’ai pu vivre une tranche de vie de sportif de haut niveau. J’étais handballeur au départ mais [...] j’avais arrêté pendant quelques années. 


Chaque semestre nous avons l’opportunité de participer à des Unités d'Enseignement Libre (UEL) sur n’importe quel sujet [...]. J’ai choisi le Futsal pour rejoindre des amis. Je suis aujourd’hui champion de France universitaire avec l’équipe.

Pourquoi avoir choisi l’Université d’Évry ?

Pour la proximité, c’est très accessible Évry. 

Mais surtout parce qu’il y a une formation qui m’intéressait particulièrement en STAPS1 : le DEUST2  Animation et Gestion des Activités Physiques, Sportives ou Culturelles (AGAPSC). 


Quelle est votre niveau d’études aujourd’hui ?

Arrivé en 1ère année de DEUST, je suis désormais en Master 1. 

Je fais un Master MEEF lié à la préparation au concours CAPEPS (Certificat d’Aptitude au Professorat d’Éducation Physique et Sportive).


Avez-vous une spécialité sportive, pourquoi l’avez-vous choisie ?

Grâce à Évry j’ai pu vivre une tranche de vie de sportif de haut  niveau. J’étais handballeur au départ mais c’était du pur loisir et  j’avais d’ailleurs arrêté pendant quelques années. 

Les professeurs ici m’ont donné l’opportunité d’apprendre à jouer au Futsal.

Chaque semestre nous avons l’opportunité de participer à des UELs sur  n’importe quel sujet : art, culture, droit, international, sport … J’ai  choisi l'UEL Futsal pour rejoindre des amis. Je suis aujourd’hui  champion de France universitaire avec l’équipe.


Qu'avez-vous aimé ou moins aimé à l’Université d'Évry ?

J’apprécie beaucoup la mixité sociale qui existe à Évry. J’en ressors  extrêmement riche en nouvelles connaissances culturelles et sociales,  j’appréhende le monde différemment grâce à ces multiples grilles de  lectures qu’offre le croisement des cultures. 

L’Université d'Évry est un choix d’avenir, le niveau d’études est  bon. Beaucoup de talentueux·ses étudiant·e·s sont passé·e·s par les  amphis de l’Université mais la couverture médiatique ne permet pas de  mettre cela en lumière. De plus, nous possédons un campus qui est  dynamique, qui partage. C’est très humain, il y a de l’entraide et un  rapport aux autres que l’on ne retrouve pas partout.

Ce qui manque aujourd'hui, pour nous les STAPS, c'est un équipement propre à l'Université, nous partageons beaucoup d'équipements sportifs avec les partenaires du territoire.


Quels conseils pourriez-vous donner à ceux qui voudraient s’orienter en STAPS ?

N’hésitez pas à bien vous renseigner. Le STAPS ce n’est pas un·e étudiant·e qui pratique 35h de sport par semaine. C'est un·e professionnel·le qui « apprend à faire de l’éducation physique et sportive » aux enfants, adolescents, adultes et séniors, d'où l'importance de nuancer.

Personnellement, je viens d’un bac STMG3, il m’a fallu faire preuve de ténacité et de détermination durant mes études, mais c'est possible. Alors même si la peur d'échouer vous envahit, tentez, engagez-vous à fond, vous en ressortirez plus fort et plus mature.

Sachez qu'à l’Université d’Évry et plus particulièrement en STAPS, vous avez beaucoup d’aide et de soutien de la part des professeurs et de nombreux dispositifs sont mis en place par l’administration pour votre réussite. 

C’est l’avantage d’être dans une université à taille humaine où l’on se parle, on échange, il y a une réelle proximité avec les enseignant·e·s et l’administration. On peut discuter avec le prof à la fin du cours, on se croise sur le campus, à la cafétéria … 


Si vous deviez citer des qualités indispensables à l’étudiant, quels seraient-ils ?

  • Dynamisme
  • Ouverture d’esprit : il faut sortir de sa zone de confort parfois mais surtout saisir les opportunités qui s'offrent à vous.
  • Ténacité : les études post-bac ne sont pas si simples et il faut faire preuve de détermination pour atteindre ses objectifs.


Pourquoi avoir brigué la Présidence d’Évry ASU, l’association sportive universitaire ?

J’étais déjà à l’Université depuis 3 ans et je la connaissais bien, comme le personnel, les enseignant·e·s, du coup mon investissement était dans la suite logique. C’est un job très intéressant, enrichissant aussi pour la suite dans ma vie professionnelle.


Quel est votre programme pour la suite : études, vie professionnelle ?

Je poursuis un Master 2 à Évry et je tenterais l'année prochaine de nouveau le CAPEPS.

Dans l’idéal j’aimerais devenir professeur d’EPS mais je ne me fixe pas un plan précis car je sais que les rencontres, les opportunités peuvent vite le faire évoluer. Il y a 4 ans je ne pensais pas être un jour champion de France de Futsal, je ne pensais pas devenir président d’Évry ASU.  Je ne veux donc pas me fermer de portes.


Une anecdote à partager ?

Un de nos professeurs part à Montpellier (en mutation) cette année et l’équipe d’enseignants a organisé un barbecue avec les étudiants, c’était un moment très convivial. C’est ça aussi l’Université d’Évry, la convivialité. Même si en cours le respect et la distance restent de mises ! On peut aussi vivre des moments particuliers où l’humain prend toute sa place.

280 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Interviews

Interview des meilleurs orateurs de France 2019 : TalentsUnivEvry !

photo de profil d'un membre

Aude Brianto Escande

30 septembre

Interviews

Yanis Khenniche, idées reçues et vulgarisation scientifique

photo de profil d'un membre

Aude Brianto Escande

01 juillet

General information

Bienvenue sur le réseau pro de l'Université d'Évry !

photo de profil d'un membre

Aude Brianto Escande

01 mai